L'aire de jeuÉCOUTE

Par son alliance réussie de proximité avec la nature et de raffinement musico-technique, le nouvel aire de jeuÉCOUTE n’a pas son pareil parmi les musées allemands. Le constructeur d'aires de jeu, Michael Grasemann, représente le naturel. Le bois, c'est son élément. Son terrain d’escalade en planches de robiniers, dont les excroissances naturelles offrent différents niveaux de difficulté à l’escalade et à l’équilibre, s'adapte de plus à la conception esthétique générale de la cour. 

L'espace d'ÉCOUTE est unique! Il a été conçu et formé par Erwin Stache, dont l’ingéniosité avait déjà su faire résonner l'espace sonore. Quatre installations sonores invisibles offrent une démarche  créative aux enfants qui voudraient expérimenter de façon ludique les notes, les assemblages sonores et les bruits. Le nouvel aire de jeuÉCOUTE sera désormais à la disposition de tous les grands et petits visiteurs tous les week-ends de 10 à 18 heures, du 15 mars au 15 octobre. Nous proposerons par ailleurs bientôt des ateliers destinés aux scolaires. Si vous êtes intéressés, n’hésitez pas à nous contacter! Contact

 

La balançoire éolienne
Le mouvement de la balançoire est renforcé à l'aide de sons et d'un bruissement comparable à celui des vagues de la mer. Les bruits de la mer augmentent et diminuent en fonction de l'intensité du mouvement de la balançoire. Des sons de cloches résonnent en alternance. Le va-et-vient de la balançoire est associé au mouvement de balancier de la cloche. La balançoire peut plonger les enfants dans un état onirique. Les bruits et sonorités qui s'y joignent contribuent à cet effet, créant des mondes oniriques fantastiques au moyen de paysages acoustiques.

Les marchepieds
Trois estrades sont munies de senseurs qui perçoivent les tremblements, donc les ondulations. Les enfants peuvent créer des bruits et des sonorités différents en marchant et en sautant. Un des trois estrades modifie le bruit produit par les pieds et le renvoie avec une sonorité différente. On pourrait se croire dans une église ou dans une grotte. Ici, l'accent est mis également sur la perception. L'espace de jeu est réel, mais les sonorités peuvent suggérer un lieu tout à fait différent que l'on peut explorer par le toucher, ou bien dans lequel on peut passer, sauter, marcher à pas feutré.

Le jeu de boules
Trois boules en acier affiné sont montées sur des poteaux. Elles peuvent être touchées et reliées l'une à l'autre. Les boules deviennent des boules magiques qui créent des sons et peuvent les altérer. Si une connection entre deux boules est établie, les visiteurs peuvent “jouer du piano” en touchant le bras du partenaire avec les doigts comme l'on toucherait un clavier pour y jouer. Le visiteur devient lui-même instrument.

La harpe de Cordes
Des cordes sont tendues et peuvent être touchées comme l’on jouerait de la harpe. La sonorité varie de corde à corde, de sorte que plusieurs enfants peuvent constituer un petit orchestre. Un instrument qui invite à la créativité. Grâce à des gammes accordées au préalable,  le visiteur peut se lancer directement, par une approche essentiellement rythmique et chorégraphique.